Les serments de Strasbourg

 


 

Les Serments de Strasbourg - 842

 

Après la mort de ses 2 frères, Louis le Pieux succède à Charlemagne mort en 814. Quatre fils naîtront de ses deux unions : Lothaire, Pépin, Louis et Charles dit Charles le Chauve. A sa mort en 840, Lothaire l’aîné devient Empereur. Il dirige la Francie médiane qui comprend ce qui deviendra l’Alsace. Charles le Chauve possède la Francie occidentale, future France et Louis le Germanique la Francie orientale, ancêtre de l’Allemagne.

 

Lothaire tente de soumettre ses frères et d’envahir leur royaume. Charles et Louis résistent et s’engagent à se porter mutuelle assistance. Se répartissant la partie francophone et la partie germanophone, pour sceller leur engagement, ils s’expriment chacun dans la langue de leurs sujets en roman (ancêtre du français) ou en tudesque (ancêtre de l’allemand).

 

Les Serments de Strasbourg sont le 1er texte bilingue rédigé en langue vulgaire, langue utilisée par le peuple. C’est le plus ancien texte en roman.

L’original a été perdu. Une copie unique est conservée à la Bibliothèque Nationale.

NITHARD, Histoire des fils de Louis le Pieux, Gallica, bibliothèque numérique de la Bibliothèque Nationale de France, - cote ms. B.N.lat. 9768, folios 13 recto et verso

 

Pour en savoir plus sur le sujet : ouvrages, archives et documents figurés consultables :

 

Ouvrages :

ANRICH, Ernst, Die Strassburger Eide vom 14. Februar 842 als Markstein der deutschen Geschichte ? [texte imprimé], Hünengurg-Verl.,Stassburg, sd - cote AD67 8 4174 

CERQUIGLINI, Bernard, L’invention de Nithard, Les éditions de Minuit, sl, 2018 – cote AD68 96666

DOLLINGER Philippe, Documents de l’histoire de l’Alsace, Editions Edouard Privat, Toulouse, 1972. p. 71-74 – cote AD68 9 US 2 2945/2

MUELLER Ernestus, Nithardi Historiarum libri III, Hanovre, 1907. p. 35-37 – cote AD68 2644/44

MÜLLER E, traducteurs JASMUND J. V et WATTENBACH W., Nithards vier bücher Geschichten, Leipzig, 1912. p.53-56- cote AD68 165 (2)/20

NITHARD, Histoire des fils de Louis le Pieux, H. Champion, Paris, 1926 - cote AD67 8250

WILSDORF Christian, Les Serments de Strasbourg, Revue d’Alsace n° 118, Strasbourg, 1992. p. 3-9 – cote AD68 P106

 

Quelques documents carolingiens conservés aux AD68

Diplôme des Empereurs Louis le Pieux et Lothaire pour l’abbaye de Munster - 27 octobre 826.  - cote AD68H 123/3

Renonciation de Childéric II, roi des Francs, en faveur de l’abbaye de Munster, au produit des amendes perçues à Muntzenheim et Ohnenheim. - 4 mars 675 - cote AD68 1H Munster n°1

Confirmation par Charlemagne, roi des Francs, de l’immunité de l’abbaye de Murbach le 4 avril 775. - cote AD68 9 G 3/2 ou 10G3 n° 2

Fragments de l’ « Ars veterinaria sive mulomedicina » de Végèce, sd [VIIIe siècle], fragments manuscrits - cote AD68 ?

L’Empereur Lothaire I, à la demande de l’abbé Sigimar, confirme à l’abbaye de Murbach la propriété du couvent de Lucerne et de 5 hommes libres avec leur descendance à Emmenen Aargau, les dispensant des charges publiques. 25 juillet 840 cote AD68 Grand Document 9

L’Empereur Louis le Pieux, à la demande de l’abbé Guntram, confirme à l’abbaye de Murbach l’exemption des droits de péage sur l’eau et terre et plus particulièrement à Iris et Marsal. 19 août 816  - cote AD68 Grand Document 8

L’Empereur Louis le Pieux à la demande de l’abbé Guntram, confirme à l’abbaye de Murbach le privilège de juridiction sur les hommes libres. - 22 août 816 - cote AD68 Grand Document 7

Le roi Conrad confirme à l’abbaye de Murbach ses possessions (notamment la propriété des églises de Saint-Dizier, Sainte-Suzanne et Delle), ses immunités, le droit d’élire librement l’abbé et l’exemption des droits de péage. 12 mars 913 - cote AD68 Grand Document 11

Le roi Lothaire II, à la demande de l’abbé Berthold, confirme à l’abbaye de Munster au Val de St Grégoire ses immunités t le droit d’élire l’abbé. 13 février 856  - cote AD68 Grand Document 16

Le roi Louis le Jeune, à la demande de l’abbé Frédéric, confirme à l’abbaye de Murbach l’exemption des droits de péage sur eau et terre à Marsal et Iris. 13 septembre 878 - cote AD68 Grand Document 10

L’Empereur Louis le Pieux et Lothaire confirment à l’abbaye de Munster ses immunités et de droit d’élire l’abbé. 27 octobre 826 - cote AD68 Grand Document 15

Précepte dans lequel Charlemagne confirme l’abbé Amiche dans les immunités jadis accordées par ses prédécesseurs à l’abbaye de Murbach. - 4 avril 775  - cote AD68 Grand Document 6

Statuta Murbacensia, sd [816] - cote AD68 10G12 n°4

 

Edité fin novembre 2019

Notes de bas de page