Centres d'internement pour Alsaciens en France

 

 

 

CENTRES D'INTERNEMENT POUR ALSACIENS EN FRANCE

 

En cas de reprise des hostilités avec les Allemands, la France envisage l’évacuation des populations situées le long d’une potentielle ligne de front à l’Est et l’arrestation de tout citoyen issu des puissances ennemies. Il est prévu de les évacuer par voie ferrée et de pourvoir à leurs besoins pendant toute la durée du conflit.

 

Lors du déclenchement de la 1ère Guerre Mondiale les Français se trouvant dans les territoires ennemis. Tout citoyen ennemi a 24h pour regagner sa Patrie respective avant d’être emprisonné jusqu’à la fin de la guerre. Contrairement à ce qui était prévu sur le papier, les cantonnements ne sont pas prévus pour les recevoir. Dans le meilleur des cas, des paillasses leur sont fournies ainsi que de mauvaises couvertures. Bien souvent, les lieux de rétentions sont ouverts aux quatre vents. La nourriture y est pauvre et mauvaise.

 

Les Alsaciens-Lorrains sont logés à la même enseigne que les ennemis de la Patrie bien que considérés comme Français puisque nés dans les Provinces perdues. En septembre 1914, lors de son repli dans la Vallée de Thann, l’Armée française arrête tous les hommes susceptibles d’être mobilisés dans les troupes allemandes ou susceptible de servir d’otage dans les négociations avec les Allemands. Ceux qui ne peuvent justifier d’origines françaises et de leur francophilie ont la possibilité de prouver leur attachement à la France en ralliant la Légion étrangère. Toute famille alsacienne, dont un membre a quitté la France pour répondre à un ordre de mobilisation allemand, est considérée comme traître à la Patrie allemande.

 

Tous subissent les mêmes brimades : absence d’activités pour la plupart, conditions de vie crasseuses. Ils connaissent le froid, la faim, une surveillance de tout instant. Albert Schweitzer et son épouse, rapatriés du Gabon en 1917, sont internés dans un camp à Garaison dans les Hautes-Pyrénées puis à Saint Rémy de Provence. Chaque camp s’organise comme il peut en fonction des soutiens internes et extérieurs.

 

La majorité des camps de « concentration » des Alsaciens-Lorrains se situent dans le Sud et l’Ouest ainsi que dans le Doubs. Quelques retours en Alsace sont autorisés avant la fin de la guerre. Les derniers internés ne rentrent qu’après la fin de la Guerre, en 1918 voire 1919. Il s’agit là d’un épisode que certains de nos concitoyens alsaciens et lorrains ont vécu durement et qui fut longtemps passé sous silence. Cette expérience douloureuse eut un impact négatif une fois le Retour à la France acté.

 

Pour approfondir le sujet, vous pouvez consulter les ouvrages et archives suivants :

 

Ouvrages:

FARCY, Jean-Claude, Les camps de concentration français de la première guerre mondiale (1914-1920), Anthropos historiques. Paris, 1995 –

cote AD68 9563

FILHOL, Emmanuel, Un camp de concentration français ; les Tsiganes alsaciens-lorrains à Crest, 1915-1919, Grenoble, Presses universitaires de Grenoble, 2004 - cote AD67 8 2316 

GUYARD, Patricia, Contrôles, internement civil et refuge pendant la guerre 1914-1918 dans le Doubs. Sources et perspectives de recherche. Extrait du « Bulletin annuel de la Société d’émulation du Doubs » - cote AD68 Delta 309/30

Les camps d'évacués alsaciens en Ardèche (1914-1919), p. 95-125 ~ Les camps d'évacués alsaciens en Ardèche (1914-1919) fin. Dans "Revue du Vivarais", tome CII, n° 3, juill-sept 1998, p. 145-180 ~ MAURAN, Hervé - Des camps d'évacués et internés civils en Ardèche durant la Grande Guerre. Dans "Mémoire d'Ardèche" n° 64/1999, p. 23-32 ~ Liste d'Alsaciens-Lorrains évacués en France dont le retour est demandé (A.D. Ardèche) 7 p. ~ Arrivée le 11 septembre, d'un contingent de 1347 évacués alsaciens. Dans "Annonay" par Antoine GRIMAUD, p. 396-421 ~ demandes de rapatriement d'Annonay en Alsace ~ divers articles parus dans "Le journal d'Annonay" ~ Liste d'Alsaciens (A.D. Drôme) ~ Noms des Alsaciens-Lorrains de Saint Sorlin (Drôme) ~ Etat des ouvriers alsaciens et lorrains employés aux forges et acieries électriques P. Girod, 1916 (registre mairie d'Ugine), Brochure, sl, sd - cote AD68 Delta 409/9

LAURENT, François, Des Alsaciens-Lorrains otages en France : 1914-1918, Strasbourg, Presses universitaires de Strasbourg, 1998 - cote AD67 8 3339

LEROY-CASTILLO, Pascale, Etre prisonnier civil au camp de Garaison : Hautes Pyrénées, 1914-1919, Cairn éditions, Morlààs, 2018 - cote AD68 9619

MAIRE, Camille, Les prisonniers des libérateurs. Les otages alsaciens-lorrains en France pendant la Grande Guerre. Editions des Paraiges, Editions le Polémarque, Nancy, Metz, 2004 - cote AD68 8859

MAIRE, Camille, Des Alsaciens-Lorrains otages en France, Presses Universitaires de Strasbourg, 1998 - cote AD68 5949

MAURAN, Hervé, Un camp d'"Alsaciens-Lorrains romanichels" Crest 1915-1919. Photocopie d'un article paru dans "Etudes drômoises", sn, sl, 2000 - cote AD68 Delta 378/22

MAURAN, Hervé, EHRET, Jean-Marie, Les camps d’évacués alsaciens en Ardèche (1914-1919) tiré à part de la « Revue du Vivarais », 1988 –

cote AD68 6310

Ornans à l’heure de la Guerre 14-18 : carnet édité par les Amis d’Ornans suite à l’exposition des journées du Patrimoine 2014, Les Amis d’Ornans, Ornans, 2014 - cote AD68 GF 1212

PILLIAT, Jean-Louis, Alsaciens-Lorrains internés en France, Besançon, 1914-1918, Jérôme Do Bentzinger, Colmar, 2004 - cote AD68 6902

SPIESER, Jean-Louis, Prisonniers au château d’If et aux îles du Frioul. Alsaciens et Allemands internés à Marseille en 1914, Editions Gaussen, Marseille, 2017 – cote AD68 9475

TOURNIER, Fabienne, Les Alsaciens-Lorrains dans le Doubs pendant la première guerre mondiale, mémoire de maîtrise, Université de Franche-Comté, sous la direction de Janine Ponty, 1993 - cote AD25 MM1993/36

VONAU, Jean-Laurent, Des Alsaciens-Lorrains internés civils : Hélène et Albert Schweitzer dans la tourmente de la Grande Guerre, I.D. l’édition, Bernardswiller, 2019 - cote AD68 9577 - cote AD67 8 6962

WILLME, Daniel, Alsaciens prisonniers de la France 1914 - 1919. La détention de eux familles de la vallée de Masevaux dans différents camps et dépôts français durant la Première Guerre mondiale, Unsri Gschicht, Ebersheim, 2019 - cote AD68 9749

 

Archives :

Archives Nationales

Inspection générale des services administratifs. Régime des internés civils, 1915-1918 – cote AN F1a/4614

Surveillance des étrangers pendant la guerre de 1914—1918 - cote AN F7/12731

Rapports des préfets, août-septembre 1914 - cote AN F7/12937 à 12939

Préparation à la guerre. - cote AN F7/14606

Commission interministérielle (réfugiés, rapatriés, internés civils, 1916-1918) - cote AN F23/1

Internés civils français et étrangers, 1916-1918. Conférence de Berne. - cote AN F23/5

 

Archives de Vincennes (Service historique de l’armée de terre)

Régime des prisonniers de guerre allemands en France, 1915-1918 – cote SHD Vincennes 6 N 111

Mobilisation, étrangers - cote SHD Vincennes 7 N 18

1ère Armée. Prévôtés, Organisation, rapport 1914-1917 - cote SHD Vincennes 19 N 249, 253-254.

Documents de principe. Surveillance des étrangers, 1915-1916 - cote SHD Vincennes 16 N 1589

 

Archives du ministère des affaires étrangères

Correspondance politique et commerciale. Guerre 1914-1918. Allemagne et Autriche. 143 à 148. Mesures prises en France à l’égard des sujets ennemis, 1914-1918

Idem, Ottomans en France. 974 à 975. Internés civils, 1914-1917

Idem, 1914 à 1940. Europe. Allemagne, 186. Internés, 1918-1923

 

Archives départementales (sources : Jean-Laurent VONAU et Jean-Claude FARCY)

Bas-Rhin : cotes AD67 357 AL 111 et 200 J 8, 14 à 16

Bouches du Rhône : cotes AD13 4 M 2353 ; 1 R 874 ; 8 R 42, 8 R 141 ; 1 Y 158, 1 Y 183, 1 Y 198, 1 Y 203

Calvados : Cotes AD14 Z 2674 à 2688 ; R 1954, 1975, 2058, 2064, 2067, 2080

Côtes-d’Armor : cotes AD22 9 R 5 à7

Doubs : cotes AD25 sous-série 1M, 10 R, M 874 à 919, 1 R 623 (Alsaciens-Lorrains engagés volontaires à Besançon : états nominatifs (1914-1916) et

1 R 203 Alsaciens-Lorrains : procès-verbaux du conseil de révision (classe 1917)

Finistère : cotes AD29 9 R 2 à 114

Gironde : cotes AD33 4 M 499 à 4 M 501 et 4 M 915

Loire-Atlantique : cotes AD44 2 R 255 à 280 ; 10 R 1 à 5

Haut-Rhin : cotes AD68 AL1 2/1139 à 1142 ; AL3 2/432 ; AL3 1/9436 à 9448 ; AL8 2 ; AL16 2/18-24

Indemnisation des Alsaciens internés ou évacués sur ordre des autorités françaises durant la première guerre mondiale 1921-1933

cotes AD68 1 AL 2/1139-1142, 1139 1921-1924

Les civils Haut-Rhinois pendant la Première Guerre mondiale 

patronymes A-F – cote AD68 1140 1927-1933

patronymes G-M - cote AD68 1141 1927-1933

patronymes N-Z - cote AD68 1142 1927-1933

Hautes-Pyrénées : cotes AD65 9 R 131 et 9 R 92

Maine-et-Loire : cotes AD 49 3 R/5 4 à 9

Mayenne : cotes AD53 R 1596 à 1675

Morbihan : cotes AD56 4 M 448 à 537

Orne : cotes AD61 4 M 1184 à 1247

Sarthe : cote AD72 323/1 à 78

Seine-et-Marne : cotes AD77 M 8155 à 8181

Vendée : cotes AD85 4 M 260 à 344

 

Edité fin novembre 2019

Notes de bas de page